Flashover / EGE

image_pdfimage_print

Qu’est ce que le Flashover aussi appelé EGE :

L’embrasement généralisé éclair (EGE), ou flashover en anglais, est un phénomène thermique, une phase du développement d’un feu dans un local semi-ouvert qui survient aux alentours de 600 degrés. En effet, un tel local permet, d’une part une alimentation convenable de l’incendie en oxygène (contrairement à l’explosion de fumées, en anglais backdraft, l’EGE ne se produit pas du fait d’un afflux soudain d’air), d’autre part une accumulation de chaleur.

Brutalement, alors que l’incendie était localisé dans la pièce, celle-ci se met à brûler dans son intégralité. Ce n’est pas le feu qui progresse de proche en proche, mais tous les objets, et même l’atmosphère du local chargée en imbrûlés, qui s’embrasent brusquement. Il est très redouté des sapeurs-pompiers.

L’intervention des Sapeurs-Pompiers :

La présence de « rouleaux de flammes » (en anglais roll over) au plafond est un des signes précurseurs de l’embrasement généralisé éclair : les gaz combustibles contenus dans les fumées y brûlent en formant des vagues ou rouleaux.

Arroser le plafond avec de l’eau en jet diffusé renseigne sur la température de la fumée ; s’il se forme des gouttelettes, la fumée n’est pas assez chaude pour que l’embrasement généralisé éclair ait lieu, en revanche si l’eau se vaporise, le risque d’embrasement est important.

Pour éviter l’embrasement généralisé, il faut :

  • tenter d’évacuer les fumées chaudes en créant une ouverture en partie haute (bris de vitre, bris de toiture) ou en utilisant les exutoires (trappes sur le toit actionnables du bas) prévus à cet effet sur les bâtiments récents ; l’arrosage à travers l’ouverture depuis l’intérieur peut créer un phénomène de surpression qui accélère l’évacuation des fumées, la fumée sortant par l’ouverture haute peut elle aussi s’enflammer, il faut donc la refroidir pour éviter que le feu ne prenne en toiture ;
  • arroser les fumées afin de les refroidir, par exemple en faisant des Z, des O ou des T avec le jet diffusé (technique du crayonnage) ;
  • maîtriser le flux d’air entrant : couper la ventilation (technique d’anti-ventilation) et la climatisation, fermer les portes.

Pour la ventilation, à titre d’exemple, si une opération de sauvetage devait s’effectuer en urgence sans eau disponible pour diminuer le flux thermique, il faudrait pour éviter l’EGE contrôler le flux d’air, par exemple en chargeant un pompier de tenir la porte fermée pour éviter l’entrée d’air.

Selon une simulation informatique d’incendie dans une chambre d’hôtel (David Birks),

  • porte ouverte de 90 cm : EGE au bout de 2 min 23 s ;
  • porte entrouverte de 7,5 cm : EGE au bout de 6 min 58 s ;
  • porte fermée : pas d’EGE.

Si l’air ne peut pas entrer dans la pièce en feu (local clos), on a alors un risque différent, l’explosion de fumées.

 

Vidéo pédagogique du déroulement de l’EGE :

 

Voici différentes actions de pénétration, d’extinction et de protection lors d’un incendie :